Le corps en cadence

Pour être en équilibre, le corps humain compte sur plusieurs systèmes. Bien qu’indépendants dans leur structure, leur fonctionnement et leur rythme, ils travaillent en synergie les uns avec les autres. Une santé optimale implique que chacun des systèmes est en équilibre et que la communication entre chacun est cohérente. Un déséquilibre chez l’un entraîne une déficience chez l’autre, puis chez l’autre, puis chez l’autre…

Prenons trois exemples pour illustrer :

Rythme cardiaque

Le doux battement du cœur est le plus connu des rythmes du corps. Il est mesuré, analysé, utilisé comme barème de l’état de santé général du corps. Il est le premier contact que la mère a avec son enfant, la première berceuse. Il est aussi le dernier pouls, celui qui annonce la fin de la vie. Un effort physique, une émotion heureuse, un stress passager, un cauchemar peuvent intervenir sur la cadence du cœur. Un rythme cardiaque ralenti ou accéléré entraîne une réponse  d’un système voisin, par exemple le système respiratoire.

Rythme respiratoire

Toute aussi essentielle et rythmique, la respiration est une activité réflexe dont l’état influence également l’ensemble des systèmes du corps. La variabilité de la fréquence cardiaque fluctue selon la cadence du rythme respiratoire. Le mouvement respiratoire contribue grandement à la circulation sanguine et lymphatique, à la digestion et au péristaltisme ainsi qu’au maintien de l’équilibre dans le corps.  Tout comme le système cardiaque, le système respiratoire est influencé par l’effort physique, les émotions, la maladie, etc…

Rythme crânio-sacré

Le système crânio-sacré est composé de tous les éléments du crâne au sacrum, de superficiels à profonds comme par exemple les os, les méninges, le fascia, le liquide céphalorachidien. Le rythme crânio-sacré est le résultat de la production et la circulation du liquide céphalorachidien qui créent des différences de pression. Ce mouvement rythmique provoque un subtil mouvement des méninges et des os du crâne. Cette cadence est palpable partout sur le corps et indique les restrictions et dysfonctions possibles dans l’un ou l’autre des systèmes du corps. Un rythme crânio-sacré qui fonctionne bien, exerce une influence positive sur le développement et le fonctionnement du cerveau et des nerfs. En contrepartie, un rythme crânio-sacré non harmonieux peut provoquer un large spectre de symptômes, allant d’une douleur physique à une dysfonction émotionnelle.

Le corps est un univers fascinant, complexe et simple à la fois !  Il cherche l’état d’équilibre, l’homéostasie, dans chacun de ses systèmes, ses rythmes, les uns avec les autres. Bien que l’on soit apte à prendre soin de son corps nous-même, il devient parfois nécessaire d’avoir recours à un thérapeute spécialisé pour évaluer l’état du corps et proposer une approche adaptée à nos besoins. Que ce soit des exercices de cohérence cardiaque pour réguler la fréquence de la variabilité cardiaque en synergie avec la respiration, une séance de thérapie crânio-sacrée intégrée pour libérer les membranes et le fascia, un soin en myoposturologie pour dégager le diaphragme et augmenter la capacité pulmonaire, un massage approprié à notre état, un cours de yoga, un soin Reiki… Plusieurs approches peuvent être bénéfiques pour que le corps retrouve sa cadence !

 

Isabelle Gauthier, Massothérapeute clinicienne – Orthothérapeute